Marie Noëlle et sa lutte pour l’éducation

« On était 7 amis à observer nos enfants chuter à l’école, et on s’est dit que ce n’était pas possible. On sait qu’à Ste-Croix la vie n’est pas toujours facile, la drogue et la prostitution coulent à flot, il fallait faire quelque chose. On a alors ciblé l’éducation de nos enfants, parce que sans éducation, on ne peut pas avancer.

En 2014, on a lancé nos activités de soutien scolaire aux enfants. Le premier jour on avait estimé 20 enfants, et on s’est retrouvé à 35. On était étonné et content, mais frustré de ne pas avoir les équipements qu’il fallait, ni la place suffisante, alors on a fait un appel à projet pour avoir quelques fournitures et un plus grand espace. 2 à 3 semaines plus tard, on s’est retrouvé  à 60 enfants. Une fois de plus on pensait avancer, mais non, on reculait… On ne savait plus quoi faire, il fallait qu’on trouve une solution. Alors on a persévéré.

Grâce à notre volonté d’agir pour nos enfants, nous avons réussi à trouver de l’aide financière mais surtout des ressources humaines cruciales. Aujourd’hui, nous sommes fiers de dire que nous avons 4 centres dans 4 régions différentes de l’île qui nous permettent d’accueillir et aider des jeunes. Tous les jours nous avons 20 repas à servir, sans compter les goûters que nous offrons tous les après-midis aux enfants de Ste-Croix, il y en a 50 et 3 fois par semaines aux enfants de Cité La Cure et Roches-Bois, au total environ 55 jeunes. La nourriture nous coute très chère, c’est un de nos plus grands freins.

Avec l’aide de FoodWise, notre budget alimentaire nous fait moins peur parce que les donations de nourriture qu’on reçoit régulièrement nous permettent de réduire nos coûts. C’est un gros plus que FoodWise apporte à Future Hope et aux enfants. Juste un exemple, quand c’est l’heure du goûter et que les enfants reçoivent à manger, après une bouchée de pain et une gorgée de jus frais, les enfants font «ouuff»… comme un soupire de soulagement. À partir de là, ils sont prêts à partir en classe pour faire leurs devoirs. »